www.antithaksin.com

Ultimate objectives of PAD

       a. PAD wants to get rid of corruptions. Thaksin, the billionaire civilian dictator, has left Thailand with extensive high level of corruptions and proxy politicians. Having cheated the country while in power, Thaksin hid his corrupt billion of dollars worth of assets overseas. When ousted, Thaksin is subjected to numerous convictions but cowardly fled jail overseas and pull strings on politicians to sabotage his homeland.

       b. PAD protects the Monarchy. Thaksin wants to launder himself through amending the laws with his proxy politicians, while trying to abolish the Monoarchy and make himself a President, that is to cause turmoils and change Thailand from being a "Kingdom" to a "Republic" in stead.

       c. As a permanent cure for Thailand, PAD wants to get real democracy for Thailand. At present it is a fake democracy with bad on-sale politicians.

       d. To achieve all above a, b, c we have to get rid of Thaksin and his proxy politicians and punish them according to the laws.


    Brève histoire

    Langue française

    Interpol, s'il vous plaît, arrêtez Thaksin Shinawatra, le terroriste.

    ( Last edit 2010-05-30 )

    INTERPOL
    Secrétariat General,
    200, quai Charles de Gaulle
    69006 Lyon
    France

    Le 27 Mai 2010

    Cher Madame/Monsieur,

    Le 25 Mai 2010, Thaksin Shinawatra, un criminel en cavale et ancien Premier Ministre de Thaïlande, avait officiellement été rajouté à la liste des personnes les plus recherchées de Thaïlande, et la Cour Criminelle avait alors émis à son encontre un mandat d’arrêt pour terrorisme. L’accusation avait été déposée par le « Departement of Special Investigation D.S.I. », l’équivalent Thaïlandais du F.B.I. Américain.

    En 2007, Thaksin avait été reconnu coupable de nombreuses accusations de corruptions et d’abus de pouvoirs, alors qu’il était Premier Ministre de Thaïlande. Thaksin était bien revenu en Thaïlande en Février 2008 pour affronter la justice, après que le parti politique qu’il soutenait, «the People’s Power Party P.P.P. », eût remporté les élections générales, régie par la constitution de 2007, et qui elle-même, avait été adoptée par referendum national.

    En août 2008, après que ses trois avocats aient été pris sur le fait de tenter de soudoyer la Court Suprême, chargée de traiter les Délits Criminels des Responsables Politiques, et qui ont été condamnés à six mois de prison ferme, la famille de Thaksin a été reconnue coupable de fraudes colossales concernant des évasions fiscales. Sa femme a été condamnée à deux ans de prison. Elle a été libérée sous caution. Une semaine plus tard, Thaksin rompait l’agrément de mise en liberté provisoire et quittait la Thaïlande. La Cour Criminelle Thaïlandaise avait alors émis un mandat d’arrêt contre Thaksin. Le gouvernement Thaïlandais sous la responsabilité du Premier Ministre Abhisit Vejjajiva, avait bien essayé de le rattraper, mais avec ses comptes bancaires offshores, approvisionnés en milliards de dollars, Thaksin avait tous les moyens se procurer irrégulièrement des nationalités d’autre pays, dans le but de chercher refuge à l’étranger.

    A partir de la dernière moitié de l’année 2008, jusqu'à Mai 2010, afin d’arracher l’obtention d’une amnistie, en outrepassant l’avis défavorable de son parti, et pour renverser le gouvernement démocratiquement élu d’Abhisit qui avait remporté le vote de la Chambre des Députés contre les partisans de Thaksin, Thaksin décidait alors de conspirer avec ses adeptes «les chemises rouges » ainsi-nommés, pour essayer de saboter, et de terroriser les citoyens, ainsi que le gouvernement Thaïlandais. En 2009 il encourageait ses adeptes à commettre des révoltes armées avec, fusillades de rues, saccages, pillages, incendies volontaires contre des bâtiments de l’état, et du privé, pour faire capoter la réunion du sommet des Leaders Asiatiques à Pattaya, et durant la même semaine, perturber l’activité quotidienne dans Bangkok.

    En Mars 2010, la Court Suprême, chargée de traiter les Délits Criminels des Responsables Politiques, déclarait Thaksin coupable d’abus de pouvoirs, et lui confisquait plus de 1 milliard et demi d’actifs de dollar américain.

    En Avril et Mai 2010, Thaksin finançait et ordonnait à ses adeptes à faire une guerre civile acharnée dans Bangkok et dans quelques autres provinces rurales de Thaïlande, pendant que certains leaders mandataires, instiguaient, engageaient ou leurraient les gens à venir participer au rassemblement de Bangkok, en leurs faisant croire qu’ils lutaient pour la démocratie.


    Thaksin avait aussi engagé des mercenaires équipés de divers types d’armes de guerre : fusils AK-47, lance-grenades M-79, grenades M-26A, cocktails Molotov, ainsi que d’armes artisanales improvisées, dans le but de tuer des civiles innocents, cinq officiés de l’état, et trois reporteurs. Il y a même eut quelques reporteurs qui ont inventés de fausses accusations de tyrannie contre le Premier Ministre Abhisit. Les terroristes de Thaksin ont aussi mis le feu à pas moins de trente bâtiments du centre de Bangkok qui avaient une grande importance économique pour le pays. Plusieurs banques, la bourse Thaïlandaise, plusieurs centres commerciaux très importants, et une station de télévision nationale avaient été incendiées. De nombreuses armes de guerre avaient été découvertes à l’emplacement même du rassemblement. Et dans le même temps, quelques agresseurs de diverses nationalités avaient été aussi arrêtés.

    En même temps que Thaksin, vingt autres Thaïlandais ont aussi été accusés de conspiration de terrorisme.

    Thaksin Shinawatra, un ancien policier de sexe masculin, est né le 26 Juillet 1949. Il est du type Chinois-Mongolien, yeux noirs, cheveux noirs, il mesure environs 170 cm de haut, il pèse approximativement 75 kg, il a une couleur de peau blanche-jaune. Son passeport Thaï a été révoqué par le gouvernement Thaïlandais, mais il garde toujours sa nationalité Thaïlandaise. Il est susceptible de voyager sous de vrais, comme de faux noms avec des passeports du Monténégro, du Nicaragua, de Fiji, du Cambodge, ou du Liberia, avec une nationalité correspondante à chacun de ces pays. Il est susceptible de voyager avec un passeport portant le numéro L38RB3695 et son avion semblerait porter le numéro N300BZ. Durant sa cavale, il a été aperçu dans les pays ci-dessus, ainsi qu’en Ouganda, au Sri Lanka, dans les Émirats arabes unis, et en France.

    Pendant que le gouvernement du Royaume de Thaïlande est en train de rédiger la demande officielle pour un mandat d’arrêt international concernant le fugitif, criminel, terroriste, Thaksin Shinawatra, nous, les citoyens Thaïlandais, voudraient solliciter votre coopération pour l’arrestation immédiate de ce dangereux terroriste international.

    Pour plus d’informations concernant le cerveau des terroristes, vous êtes invités à visiter le site internet : http://www.antithaksin.com ou contacter ronayos@gmail.com.

    Mes sincères salutations,

    Ronayos Konda

CLICK for the dictator Thaksin